Quelle pagination idéale pour un livre, un catalogue ou un magazine ?

Quelle pagination idéale pour un livre, un catalogue ou un magazine ?

Vous avez un projet éditorial à mener et vous vous interrogez sur la pagination idéale à adopter, d’un point de vue technique ou économique.
Nous allons vous guider pour affiner votre analyse.

Que vous soyez éditeur, auteur, responsable marketing… La pagination est un sujet important et à ne pas négliger.

La pagination, au même titre que le format ou le choix du papier, est d’une importance capitale dans l’estimation économique de votre projet d’édition.

La pagination finale est-elle fixée avant la rédaction ou après ?

Selon votre type de projet, il est possible que la pagination finale soit la conséquence finale du travail d’écriture ou, au contraire, qu’elle soit déterminée dès le lancement du projet.

Votre projet est d’ordre littéraire ; il parait difficile de fixer la pagination, avant que la rédaction de l’ouvrage ne soit terminée.
Aucun auteur ne se lance dans un projet d’écriture en se fixant comme contrainte « je vais écrire un roman, un essai ou un récit de 250 pages».
Il peut se donner comme horizon une vaste saga ou un court roman, mais la pagination exacte ne sera déterminée qu’une fois l’écriture achevée.

Votre projet est d’ordre éditorial ; il est prudent de fixer la pagination finale avant d’entamer la rédaction.
Éditer un catalogue, des outils de communication ou un magazine installe des problématiques de poids et de routage qui nécessitent un cadrage budgétaire dès la naissance du projet, et la pagination a une incidence majeure sur ce dernier.
On comprend aisément qu’un magazine de 128 pages sera plus onéreux à éditer et expédier qu’un magazine de 64 pages, à choix de papier identique.

En fonction du produit imprimé et de son usage, la pagination est donc dans un cas un résultat, et dans l’autre une contrainte ou un choix.
Dans un cas comme dans l’autre, elle réclame cependant d’être optimisée, en fonction du type d’impression retenue et de votre budget.

Deux modalités techniques sont à prendre en compte : le type d’impression (numérique ou offset) et le type de façonnage (dos carré collé ou piqure).

Pagination et impression numérique

L’impression numérique est à choisir pour des projets réclamant un tirage limité.
Sans entrer trop dans les éléments techniques, sachez que l’impression numérique se fait feuille à feuille, comme le fait votre imprimante de bureau.

Ce type d’impression ne joue donc pas vraiment sur la pagination, qui doit simplement être un multiple de deux.
Le format de base est généralement A4, en format plein pour un magazine et en format plié pour un livre au format A5.

En revanche le choix de la reliure et du façonnage entre en ligne de compte.
Si vous optez pour une reliure de type piqure (celle d’un magazine avec des agrafes), dépasser 128 pages pour un papier de 80g (celui de votre imprimante de bureau) n’est guère envisageable. Il est préférable de demander à votre commercial(e) le rapport grammage / nombre de pages, à respecter.
Au-delà de cette pagination il vous faut envisager une reliure à dos collé.

Dans ce cas, le nombre exact de pages n’a pas d’importance (128, 130 ou 132 pages, par exemple sont techniquement possibles).
La seule limite devient le nombre total de pages qui rend l’objet final plus ou moins pratique. Ainsi un volume de 1000 pages est dans doute une moins bonne idée que deux volumes de 500 pages.

Pagination et impression offset

Contrairement à l’impression numérique, l’impression offset réclame une optimisation précise de la pagination.
Sans entrer trop dans les détails techniques, sachez que l’impression se fait non pas feuille à feuille, mais recto-verso sur une grande feuille qui est ensuite pliée en cahier.
C’est ce que l’on nomme, l’imposition.

Le coefficient multiplicateur n’est plus 2 comme en impression numérique mais :
32 pages sur une feuille de 64 x 90 pour un résultat final au format 14,8 x 21 (A5) pour un livre
16 pages sur une feuille de 64 x 90 pour un résultat final au format 21 x 29,7 (A4) pour un catalogue ou un magazine.
32 pages sur une feuille de 72 x 102 pour un résultat final au format 16,5 x 24

On constate que pour une impression offset 128 pages, multiple de 32, est une pagination possible mais pas 130 ou 132.
Regardez bien les magazines que vous lisez, ils possèdent une pagination ainsi optimisée de 64, 96, 128, 160 pages, etc.

Une pagination finale de 156 pages est certes possible (128 + 16 + 8) mais dans ce cas, les surcoûts sont très importants au regard d’une pagination optimisée de 160 pages.

Tout comme nous l’avons indiqué plus haut dans le paragraphe consacré à l’impression numérique, le type de reliure est a prendre en compte et les paginations indiquées pour le numérique sont les mêmes en offset, le dos piqué reste difficilement applicable au-dessus d’un certain nombre de pages.

LES RELIURES

Dos carré collé cousu

Un livre rigide emboité dans une couverture, passe obligatoirement en couture.
Un 4 pages isolé entraine un surcoût à l’impression mais également au façonnage et doit être solidaire d’un cahier de 16 pages pour ne pas risquer de fragiliser l’ouvrage.

Dos Piqué

Comme précisé précédemment, pour une reliure de type piqure, il est préférable de demander à votre commercial(e) le rapport grammage / nombre de pages, à respecter.
Une pagination importante et /ou un fort grammage peuvent ne pas convenir pour ce type de reliure.

Il faut donc choisir une pagination optimisée en collaboration avec votre imprimeur

Il faut donc avoir bien présent à l’esprit que le choix de la « pagination globale » est fonction de votre projet (budget, volume de diffusion, prix de vente, contenu rédactionnel, etc.) mais que la « pagination exacte » doit être travaillée en collaboration avec votre imprimeur qui saura, selon les moyens techniques d’impression retenus, vous indiquer la pagination la mieux optimisée et vous permettre ainsi une gestion fine de vos coûts et de l’utilisation optimale de votre matière première, le papier.

VOTRE DEMANDE DE DEVIS EN 3 MIN CHRONO

CONTACT

 

Les liens utiles

  • Pour en savoir plus sur les activités des Éditions Offset 5 Vendée  : www.vendeemag.fr
  • Pour en savoir plus sur les activités du Groupe Offset 5 Edition : www.offset5.com
  • Pour en savoir plus sur la boutique avec personnalisation en ligne : www.offset5.shop

Inscription : Blog Offset 5

Innovations, bonnes pratiques, livres blancs, cas d'étude... recevez Gratuitement un condensé d'informations utiles chaque mois de la part de notre équipe marketing.

Bienvenue ! Nous avons bien enregistré votre inscription.